AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 réforme du capes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Fév 2008 - 15:27

Personnelement, je suis d'accord avec ton propos, sauf pour le dernier paragraphe. Le socle de connaissance est indispensable et il ne s'agit pas de former des animateurs de quartiers ni de colo. On ne doit pas exiger de qualité pédagogique particulière d'un proto-enseignant, c'est le role des IUFM de leur apporter cette compétence lors de leur année de stage. les facs sont la pour former avant tout des enseignants avec un bagage important de connaissances.
mais je conçoit que l'on puisse penser le contraire. Le tout est de savoir si c'est sa discipline que l'ont prefere et que l'on souhaite transmettre ou si l'on est plus porté vers la "pédagogie" (mot polymorphe)... La réforme risque, il me semble, vouloir des "pédagogues" au dépens des connaisances.
Sinon, un papier dans libé de ce matin, simple et éclairant :
http://www.liberation.fr/actualite/societe/307849.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Fév 2008 - 18:19

ah non du tout je ne dis pas qu'il faut laisser les connaissances de coté mais renforcer l'aspect pédagogique me semblerait plus justicieux notament pr ESD (parceque selon moi des connaissances encyclopédiques sur la "philosophie" de l'histoire et de la géographie ne me semblent pas être des bases fondamentales pour le metier d'enseignant, un peu d'épistémologie ok mais pas que ça) Je pense que la deuxieme année c'est un peu tard pr former les futurs profs là dessus car ils sont déjà en face d'une classe et travaillent déjà avec des élèves et non des cobayes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Fév 2008 - 18:53

Un des fonds du problème je crois, et je le dénonçais même quand j'étais à votre place en 2005, c'est la méthode de recrutement : comment un typ qui fait un bon exposé académique et théorique devant un jury peut-il être efficace et pédagogique (sauce IUFM qui plus est) devant 35 marmots, parfois même en ZEP ?

Il y a quelque chose d'absurde là-dedans, et la transition entre l'année du CAPES et le stage est brutale : la réalité nous happe, et c'en est fini de notre matière... Qui plus est, être une bête à concours ne signifie en rien être un bon prof.

Seulement voilà, c'est à mon avis le moins pire des systèmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili




Age :
Date d'inscription :
12/09/2007
Nombre de messages : 85
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Fév 2008 - 23:08

bonjour à tous.
je voudrais savoir si vous connaissez les conditions d'entrer à liufm pour ce master pro?
quelqu'un peut il me renseigner...
êtes vous sur que cette réforme se mettra en place en 2009?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*~Carl~*
Fondateur
Fondateur


Masculin
Age : 32
Date d'inscription :
24/05/2007
Nombre de messages : 3838
Localisation : Palaiseau, 91
Spécialité Capésienne : Et bien je ne suis plus capétien... mais Technico commercial dans l'informatique...
Loisirs : Informatique...


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 1:35

ça me semble difficile vu les périodes d'inscription en master...
_________________
Merci à tous !
Carl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frichtiweb.com
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 11:15

Oui la réforme serait prévue pour la rentrée 2009. Pour 2008 cela aurait déjà fait de grosses vagues car je ne pense pas que cette mesure passera facilement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 11:35

Exelmens a écrit:
Personnelement, je suis d'accord avec ton propos, sauf pour le dernier paragraphe. Le socle de connaissance est indispensable et il ne s'agit pas de former des animateurs de quartiers ni de colo. On ne doit pas exiger de qualité pédagogique particulière d'un proto-enseignant, c'est le role des IUFM de leur apporter cette compétence lors de leur année de stage. les facs sont la pour former avant tout des enseignants avec un bagage important de connaissances.
mais je conçoit que l'on puisse penser le contraire. Le tout est de savoir si c'est sa discipline que l'ont prefere et que l'on souhaite transmettre ou si l'on est plus porté vers la "pédagogie" (mot polymorphe)... La réforme risque, il me semble, vouloir des "pédagogues" au dépens des connaisances.
Sinon, un papier dans libé de ce matin, simple et éclairant :
http://www.liberation.fr/actualite/societe/307849.FR.php

Je ne suis pas du tout d'accord : l'IUFM ne forme pas à la pédagogie mais inculque un discours théorique et angélique bien éloigné des réalités. Tenir devant 25 élèves de ZEP, tu ne l'apprends nulle part, sauf si tu as des gosses de ce type dans ta propre famille, et encore... La robustesse et la pédagogie d'un enseignant tiennent d'abord à sa personnalité et à son expérience extra-universitaire.

Les connaissances que tu es en train d'ingurgiter, par ailleurs, ne te serviront plus à rien une fois devant des élèves. Tout au plus te sentiras-tu plus à l'aise en face de tel ou tel cours à préparer, mais c'est bien tout le bénéfice à tirer du primat académique de notre concours, qui oublie un peu trop la réalité. C'est la distorsion que je soulevais dans mon message posté plus haut.

Enfin, nous tenons le rôle d'éducateur, même si ce n'est pas ce que l'on souhaite. Mis à part les textes officiels (ui nous proclament instructeurs et éducateurs) et que l'on peut ignorer, la réalité est qu'il y a des gosses qui ont besoin d'être éduqués et à qui tu vas apprendre des règles de bases avant de leur demander de comprendre un document. Ne pas oublier que la base même de notre public nous conduit à cette fonction : des adolescents, ça a besoin de règles. Je ne dis pas que j'approuve ou que je récuse, mais c'est un fait. Si tu ajoutes à cette immaturité à combattre les problèmes sociaux et psychologiques que des élèves se traînent, tu es plus assistante sociale qu'autre chose. Nous comblons le double déficit de la famille et de la société : la famille n'est plus un cadre normatif et épanouissant pour bien des gosses, et la société se désolidarise beaucoup, le groupe et ses règles n'existent plus vraiment. Alors on comble les trous. C'est pas notre boulot, mais c'est comme ça pour l'heure.

On n'est plus à la fac. C'est le monde réel.

Ceci étant, je suis en complet désaccord avec la réforme qui va nous mettre un peu plus dans la merde.

Dernier point, je ne suis pas un électeur de droite en train de décrire l'apocalyptique déclin de la nation (loin de là !), je tente juste un constat que nul enseignant ne peut nier. Je ne prône pas plus la famille et la patrie, mais certaines structures sociales passées n'ont pas été remplacées, d'où cette fonction de colmatage qui incombe aux profs... et qui n'est pas près de disparaître. Là, je suis ouvertement pessimiste par contre ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili




Age :
Date d'inscription :
12/09/2007
Nombre de messages : 85
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 13:25

ce master existe til déjà dans certains départements?
et si oui où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili




Age :
Date d'inscription :
12/09/2007
Nombre de messages : 85
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 14:09

pour info, je viens de m'informer concernant les futurs master pro.
toout d'abord, il n'y aurait de master pro actuellement en place.
en revanche il existe des modules de professionnalisation en licence 2ieme année. ce sont des modules( pour l'instant et rien d'autre)
ensuite, ces masters s'ils sont adoptés seront en oeuvre en 2009 et 2010.
Donc encore une année de concours devant ns.

ensuite, il semble que le master pro serait mis en place sur 2 ans après la licence.
le première année concernerait des modules d'approfondissement de la matière, et de pédagogie...
qt à la seconde année, elle concernerait la possibilté d'obtenir la "qualification d'enseignement."

à la suite, de cela, un jury et un entretien avec un chef d'établissement seraient encore nécessaires pour être embaucher.

Seuls un petit nombre serait alors choisi : plus de demandes que d'offres.

voilà les dernières nouvelles...

bonne lecture.

ce ne sont là que des prévisisons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 14:42

Je suis tout à fait d'accord avec Foulquart. Après avoir dejà travailler 1 an en ZEP quand je vois ce qui nous est demandé pour le capes et ce qui est proposé par les Iufm: JE ME MARRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 15:36

Bon, on depasse le debat. Ce que je voulais dire, c'est qu'a mon sens un bagage scientifique solide est la première chose qu'on doit exiger d'un enseignant. Mais je suis loin de vouloir défendre les IUFM (que je ne fréquente pas et n'est jamais fréquenté d'ailleurs , tant je suis attaché a mes livres et a la fac...). L'attitude a avoir devant des eleves, et bien, sur, elle s'apprend sur le tas mais on ne me fera pas croire qu'on peut transmettre un savopir auquel on n'est pas attaché, donc que l'on a étudié de manière au moins assez approfondie. Sinon, on peut piocher maths, svt, lettres si juste la fonction pedagogique que l'on vise. Dont acte, j'ai en horreur l'idée de bivalence...
Et je pense qu'il faut arreter de focaliser sur les ZEP. Certes, certains endroits sont d'une difficulté extreme. Cela depasse la question de l'enseignement, meme si le role de l'education y a un role primordial. J'ai personnellement grandi et fait mon secondaire en "quartier chaud" et je l'ai tres bien vecu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 15:53

Exelmens a écrit:
Bon, on depasse le debat. Ce que je voulais dire, c'est qu'a mon sens un bagage scientifique solide est la première chose qu'on doit exiger d'un enseignant. Mais je suis loin de vouloir défendre les IUFM (que je ne fréquente pas et n'est jamais fréquenté d'ailleurs , tant je suis attaché a mes livres et a la fac...). L'attitude a avoir devant des eleves, et bien, sur, elle s'apprend sur le tas mais on ne me fera pas croire qu'on peut transmettre un savopir auquel on n'est pas attaché, donc que l'on a étudié de manière au moins assez approfondie. Sinon, on peut piocher maths, svt, lettres si juste la fonction pedagogique que l'on vise. Dont acte, j'ai en horreur l'idée de bivalence...
Et je pense qu'il faut arreter de focaliser sur les ZEP. Certes, certains endroits sont d'une difficulté extreme. Cela depasse la question de l'enseignement, meme si le role de l'education y a un role primordial. J'ai personnellement grandi et fait mon secondaire en "quartier chaud" et je l'ai tres bien vecu.

Grâce à quoi as-tu bien vécu cela ? Tes parents buvaient ? Ils travaillaient ? Te tapaient dessus ? Je ne veux bien évidemment aucune réponse, mais pour te dire que l'école est un réceptacle du socia1 (et tu ne l'ignores peut-être pas si tu sais tout ce que ces éléments veulent dire pour un adolescent). Ces problèmes qui nous dépassent, on se les prends en pleine gueule (oups !)et il faut les gérer. Enfin, grâce à la carte scolaire nouvelle mouture, les profs de collège vonnt pouvoir encore plus pleurer car les bons qui fuient la ZEP (il y en a) iront sous d'autres cieux...
Sans plaider pour la bivalence (faut-il rappeller que les profs d'histoire-héographie-éducation civique sont d'emblée trivalents ?), je me demande de plus en plus si les solides connaissances sont bien nécessaires. Tu peux avoir un co,ncours et démissionner au bout de 3 mois de stage pour d'autres raisons.
Tu me sembles en fait encore inscris dans la logique universitaire. J'ai été comme cela aussi. Ca te sert à quoi de savoir que Phainippos possédait sans doute près de 200 has, et de savoir que les cités grecques participaient à l'économie d'échanges qu'elles réglementaient parfois ? Devant des élèves, ça te sert à rien ; et c'est pas demain que le BO dsemandera d'enseigner cela...

Si vous voulez faire de l'histoire pure et éviter ces questionnements, obtenez l'agrèg (pas comme moi qui ne cesse de la repasser alors que j'ai de moins en moins de temps : risible), faites une thèse et allez en fac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili7798



Féminin
Age : 33
Date d'inscription :
28/10/2007
Nombre de messages : 152
Localisation : Essonne
Spécialité Capésienne : historienne
Loisirs : lecture, sport et bcp de dodo!!!


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 17:31

Foulquart a écrit:
Sans plaider pour la bivalence (faut-il rappeller que les profs d'histoire-héographie-éducation civique sont d'emblée trivalents ?), je me demande de plus en plus si les solides connaissances sont bien nécessaires. Tu peux avoir un co,ncours et démissionner au bout de 3 mois de stage pour d'autres raisons.
Tu me sembles en fait encore inscris dans la logique universitaire. J'ai été comme cela aussi. Ca te sert à quoi de savoir que Phainippos possédait sans doute près de 200 has, et de savoir que les cités grecques participaient à l'économie d'échanges qu'elles réglementaient parfois ? Devant des élèves, ça te sert à rien ; et c'est pas demain que le BO dsemandera d'enseigner cela...

Si vous voulez faire de l'histoire pure et éviter ces questionnements, obtenez l'agrèg (pas comme moi qui ne cesse de la repasser alors que j'ai de moins en moins de temps : risible), faites une thèse et allez en fac.

Je suis complètement ok avec toi! doublement lorsque tu dis que les rofs d'histoire géo sont trivalents!
Même si mon expérience pédagogique se "limite" à des cours particuliers, du parascolaire et du tutorat, j'ai fait l'expérience de la difficulté de faire passer un savoir, quel qu'il soit et même auprès d'un public réduit (un gamin en cours particulier) et privilégié...je pense effectivement qu'au lieu d'exiger une telle érudition des postulants au capes, les formations devraient proposer un peu plus de d'enseignements "professionnalisants", plus de stages par exemple. Je trouve débile de n'avoir qu'un pauvre stage d'observation d'une semaine, juste avant les écrits soit dit en passant... c'est à dire dans un état d'esprit des plus receptifs....
Comme tu l'as si bien dit, en cas de réussite au capes, on est projeté dans la réalité d'un établissment et de la classe, zep ou pas, dès septembre, et on a la RESPONSABILITE de 25 ou 30 gamins!
Peut être que nos chères têtes pensantes devraient réfléchir à dissocier dans un premier temps les formations capes et agrégation? (il m'apparait que leur "ressemblance" est un faux ami...)
Sur ce, les écrits approchent, et il faut continuer vaille que vaille... cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 18:48

Je pense que beaucoup auront un choc lorqu'ils se retrouveront lors de leur deuxieme année de préparation devant une classe de 6ème. C'est loin d'être evident et les connaissances encyclopédiques n'aident en rien quand on voit à quoi se résume l'histoire grecque en 6ème (ce qui est logique pr des élèves de 12ans).
On devient prof pour transmettre certes son savoir et sa passion de l'histoire. Mais cela se fait devant un certain publique auquel il faut s'adapter, et qu'il faut écouter pour le faire progresser, l'aider. Pour moi on devient prof aussi et surtout pour ce contact avec les gamins. Sans ça on devient rapidement un vieux con qui fait un monologue pendant une heure, étale sa science et se casse de sa salle dès que la sonnerie se fait entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 18:50

Il ya cependant une gradation entre le "vieux con" et l'animateur BAFA (j'ai fait les deux, je peux t'en parler ) boulet
vu (je sais pas ce que j'ai mais j'adorre cete emoticone, peut etre parce que j'ai la raie au milieux lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 19:05

Je ne confonds pas un animateur de Bafa qui accompagne des jeunes en colonies de vacances et organise des excursions, des jeux pendants les vacances d'été avec un prof qui enseigne (transmet un savoir, éduque, écoute, se montre attentif et qui est responsable de la réussite scolaire et professionnel de plusieurs dizaine d'élèves).Je me répète mais Je rejoins completement les positions de Foulquart sur le rôle d'éducateurs voir même d'assistants socials qui incombe désormais aux enseignants de par les transformations de notre société qu'ils soient en ZEP ou dans tout autre établissement. Comme le métier évolue je pense que les critères de sélection des capésiens devrait être revus et ensuite l'experience aux fils des années devrait le reste.

Il est certain que nous n'avons pas la même vision du métier sans doute à cause d'un vécu et d'expériences différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 19:14

C'est entendu. Je pense ne pas avoir a redonner mon point de vue exprimé précédemment. Chaque position peut se défendre, selon sa personnalité et j'ai lu avec attention vos posts. Ils témoignent d'une chose que nous avons en commun, la volonté (et pour Foulquart, la joie, du moins j'espere), d'enseigner. Je ne pense pas devoir en rajouter. Mon posts avec les émoticones n'était en fait que pretexte a un peu de détente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 19:20

J'aime ce que je fais, de là à dire que ça me rend joyeux, on entre dans un autre registre, qui à mon idée ne correspond pas à l'enseignement. J'aime ce que je fais, mais je pense qu'un devoir de lucidité s'impose. Mais je voulais faire du social, et je suis servi : suis content ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 19:24

En même temps, ça me désole, à vrai dire. Mais étant donné que je me sens très concerné, ça décuple aussi mon investissement à leur égard. Je suis plus sensible au quotidien souvent misérable de ces gosses plutôt qu'à leur connaissance ou à mes cours théoriques qui n'arrangent rien pour eux et ne compensent aucun de leur manque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigmund




Age :
Date d'inscription :
24/06/2007
Nombre de messages : 48
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 21:21

Ne vous leurrez pas. Perso je suis enseignant titulaire dans le primaire( 4 niveaux 26 élèves...)depuis 5 ans. Les idéaux passent très vite. Pour se démerder dans ce métier, il faut le considérer comme un gagne-pain, c'est tout. Il faut être professionnel de l'enseignement qui fait du mieux possible ce et seulement ce pour quoi il est payé. Après , la matière ou les matières... un cours est un cours. La démarche est la même. Un bon prof le sera dans n'importe quelle matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Fév 2008 - 21:35

sigmund a écrit:
Ne vous leurrez pas. Perso je suis enseignant titulaire dans le primaire( 4 niveaux 26 élèves...)depuis 5 ans. Les idéaux passent très vite. Pour se démerder dans ce métier, il faut le considérer comme un gagne-pain, c'est tout. Il faut être professionnel de l'enseignement qui fait du mieux possible ce et seulement ce pour quoi il est payé. Après , la matière ou les matières... un cours est un cours. La démarche est la même. Un bon prof le sera dans n'importe quelle matière.

Perso, mes expériences passées et ma vie m'avaient déjà ôté tout idéal. Mais je considère mon boulot comme un gagne-pain, mais aussi comme un vecteur pour passer des valeurs et de la reconnaissance à des gosses qui en sont pourvus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigmund




Age :
Date d'inscription :
24/06/2007
Nombre de messages : 48
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mer 6 Fév 2008 - 13:10

C'est vrai. Après c'est difficile de lutter contre les valeurs véhiculées par la "société englobante" (pognon, pognon, beau riche et célèbre...sarko etc).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 8 Fév 2008 - 19:15

Si çà peut en rassurer certains, j'ai discuté hier a la fac avec un brillant professeur de lettres, ancien conseillé de françois bayrou pour les langues anciennes, et membre du CNU pour le Grec. Selon lui, "de l'eau va couler sous les ponts" avant que la réforme ne passe. Et l'(agrégation, institution vieille de 2 siècles, perle du système méritocratique de l'enseignement républicain, ne devrai pas disparaitre. Apres, c'était une discussion de couloir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigmund




Age :
Date d'inscription :
24/06/2007
Nombre de messages : 48
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 8 Fév 2008 - 22:09

Mouais. Je pense que c'est un peu plus que ça quand même. Y suffit d'entendre ce qui se dit dans les iufm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 8 Fév 2008 - 22:11

L'agrégation, comme l'ENS, n'est plus - ou extrêmement rarement - un ascenseur social. C'est désormais un moyen de reproduction sociale : cf. le petit-fils Fossier (le papy est chartiste), le fils Delumeau, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: réforme du capes   Aujourd'hui à 18:24

Revenir en haut Aller en bas
réforme du capes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAPES histoire géographie 2009-2010 :: 

CAPES Infos

 :: 

Foire aux questions du concours

-
Google

|
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit