AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 réforme du capes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 8 Fév 2008 - 22:23

la dynastie Picard (trois générations en sorbonne) ; le fils corviser....Mais bon, j'utopise un peu mais je pense que les ENS et l'agrégation ont permi et devraient encore permettre une assention pour les meilleurs eleves des khagnes et des facultés... Je reve peut etre un peu, mais j'y crois qd meme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare




Age :
Date d'inscription :
14/10/2007
Nombre de messages : 110
Localisation :
Spécialité Capésienne : certifié bi-admissible
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Sam 9 Fév 2008 - 17:57

Capes et Agrégation sont des concours basés sur la méritocratie (imparfaite peut-être). Ils ont le mérite de donner sa chance à chacun. Qui plus est, cette valeur, celle de la méritocratie, est même mentionnée dans la Déclaration des Droit de l'Homme et du Citoyen.

Supprimer le Capes, c'est aussi supprimer l'agreg. interne qui reste un horizon sympa d'ascension sociale quand on est prof. Quid de cette promotion si les concours disparaissent ?

Quoi qu'il en soit, le gouvernement recule avec les chauffeurs de Taxi, il donne de l'argent aux petits vieux. Cela m'étonnerait qu'il risque un conflit social dur avec le monde enseignant en supprimant les concours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Dim 10 Fév 2008 - 15:15

c'est ce que je pense aussi (pour me rassurer sans doute). La suppression du capes n'est encore qu'un murmure mais lorsque cela deviendra une annonce officielle je doute que cela passe facilement...enfin j'espère[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aure24
Responsable Infos Académie
Responsable Infos Académie


Féminin
Age : 34
Date d'inscription :
15/06/2007
Nombre de messages : 103
Localisation : Fontenay aux roses (92) et Bergerac (24)
Spécialité Capésienne :
Loisirs : Tennis, mangas ...


MessageSujet: Re: réforme du capes   Dim 10 Fév 2008 - 16:35

Perso je suis pour un concours avec une préparation sur un an avec une partie pratique sous forme de stages en établissement noté par exemple. Il n'est pas normal que des personne prennent des places lors du concours pour abandonner la deuxieme année de prépa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
machiavel



Masculin
Age : 37
Date d'inscription :
21/05/2008
Nombre de messages : 21
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 8:19

aure24 a écrit:
Perso je suis pour un concours avec une préparation sur un an avec une partie pratique sous forme de stages en établissement noté par exemple. Il n'est pas normal que des personne prennent des places lors du concours pour abandonner la deuxieme année de prépa.
Et Dieu sait que j'en ai vu des profs nouvellement certifiés me dire que ce n'est pas du tout ça qu'ils attendaient. Et quand un vient à jeter l'éponge alors que toi tu galères pour l'avoir et que c'est prof que tu veux faire ça fout les boules, mais au moins la personne est honnête avec les gamins et ça fait fait un prof démotivé de moins dans le système.
Maintenant le concours est très imparfait. Mais l'idéal serait de garder une sélection par l'écrit, mais de mettre en suite en situation les gens pris à l'écrit pendant une année scolaire, au lieu de passer par l'oral. Avec une visite mensuelle pour voir comment cela avance.
Par mon expérience, l'oral du CAPES est trop aléatoire et dépend trop du Jury et du sujet sur lequel on tombe.
Mettre une formation professionnalisante est une bonne idée, mais seulement si cette démarche demande un minimum d'expérience dans l'éducation.
Imposer une forme de pionnicat aux futurs enseignants pendant 2 ans, montrerai certaines réalités du terrain et surtout ce qui se passe dans un établissement scolaire aux étudiants qui sortent fraichement des bancs de la FAC(notamment ce qui se passe en dehors de la classe, le personnel qui nous entoure et la vision des gamins en dehors du cadre de l'enseignement). Car il est évident que le fait d'avoir été lycéen et collégien ne donne en aucun cas la vision réelle de ce qu'est un lycée ou un collège.
Il ne faut pas jeter la pierre sur une tentative de réforme, car le CAPES bien que basé sur le mérite ne prend pas en compte suffisamment les réalités du terrain.

Mais à mon avis comme beaucoup de Master Pro la sélection à l'entrée sera drastique. L'expérience professionnelle et les notes seront primordiales. évidemment si Master Pro il y a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 10:19

A rennes, la supression du capes nous a été une nouvelle fois confirmée par nos formateurs IUFM , d'ici deux ans grand max et effectiveent le master pro serait la solution de remplacement. Donc je cnfirme si le recrutement des enseignants se fera dans le futur via un master, ça va sélectionner sec. Rien que pour ça je me dis qu'il va vraiment falloir que je rempile en septembre avec un emploi d'ASEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
machiavel



Masculin
Age : 37
Date d'inscription :
21/05/2008
Nombre de messages : 21
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 13:25

Navette a écrit:
A rennes, la supression du capes nous a été une nouvelle fois confirmée par nos formateurs IUFM , d'ici deux ans grand max et effectiveent le master pro serait la solution de remplacement. Donc je cnfirme si le recrutement des enseignants se fera dans le futur via un master, ça va sélectionner sec. Rien que pour ça je me dis qu'il va vraiment falloir que je rempile en septembre avec un emploi d'ASEN
Si cela se confirme, les critères de recrutements seront surement expérience dans l'EN/ Encadrement jeunes et les notes. Dans le cas contraire je ne vois pas les raisons de faire un Master Pro.
Le seul avantage que je vois à cette réforme c'est que si elle permet de mettre les futurs profs sur le terrain c'est l'idéal. Si cela permet de travailler les programmes et les outils pédagogiques qu'on peut utiliser pour les enseigner... En claire si ce n'est pas 2 ans de 2° années IUFM cela sera mieux! Car d'après mes potes prof elle ne sert à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 14:08

L'encadrement des jeunes et l'enseignement sont deux choses totalement opposées ; on veut faire de futurs "super educs" et c'est le niveau general de la discipline qui va en patir

désolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire42000



Féminin
Age : 33
Date d'inscription :
01/11/2007
Nombre de messages : 65
Localisation : Saint-Etienne Loire (malheureusement)
Spécialité Capésienne : Histoire et nulle en géographie admissible au capes l'an dernier
Loisirs : Je suis Assistante d'Education donc j'ai peu de loisirs.


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 15:49

Je voudrai juste citer un conseil que m'a donné un prof de fac cette année:" devenez vacataire Claire car vu le nombre de postes au capes à l'heure actuelle et dans les années à venir, il faudra passer par l'ENS ou par les grandes facs parisiennes pour être sûre de l'avoir. Alors que si vous devenez vacataire, vous pourrez viser un CDI après quelques années de remplacement. De toute facon, si la réforme de l'éducation prévue passe, tous les nouveaux professeurs seront en situation de précarité."
Je tiens à préciser que ce professeur qui enseigne à Lyon II est un proche de M. Cassan et d'autres membres du jury actuel. C'es tassez inquiétant en soi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou84



Féminin
Age : 32
Date d'inscription :
30/07/2007
Nombre de messages : 250
Localisation : dans ma bulle...
Spécialité Capésienne : Histoire,
Loisirs : lecture,musique


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 16:21

Exelmens a écrit:
L'encadrement des jeunes et l'enseignement sont deux choses totalement opposées ; on veut faire de futurs "super educs" et c'est le niveau general de la discipline qui va en patir

désolant

Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'encadrement et l'enseignement sont complètement différents.
Ceci dit un boulot de surveillance permet aussi de se rendre compte de la réalité du terrain. Nos chères têtes blondes ne sont pas des petits anges qui vont se mettre à travailler dès qu'on leur dit et se taire à la moindre remarque. Il y a aussi des petits coriaces, des gamins complètement déboussolés par le système scolaire, d'autres qui sont là "juste parce que l'école est obligatoire jusqu'à 16 ans" et qui n'ont pas envie de se mettre à bosser. Bon je catégorise un peu là évidemment.
Je suis AE depuis deux ans et je trouve que ce boulot est vraiment formateur pour moi.
Franchement je me retrouverais prof sans avoir fait ce boulot avant je serais bien déboussolés. Surtout la première année qui permet de bien s'adapter aux élèves. Je me suis laissé bouffer au départ (ben oui ils te testent) maintenant je suis plus sûre de moi et je sais quoi faire et répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
regis




Age :
Date d'inscription :
27/09/2007
Nombre de messages : 20
Localisation :
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 19:33

la solution du master pro c'est ce qui se fait au Canada ou en Allemagne, c'est en quelque sorte un certificat d'aptitude à l'enseignement sans passer par le concours, le hic c'est que vous n'êtes plus fonctionnaire mais en cdi dans un établissement,
voilà le niveau est pas plus haut ou bas (à condition de maintenir la licence disciplinaire), l'EN n'est pas une entreprise car elle ne fait pas de bénéfice (elle ne vend pas ses cours !!), seulement à terme (20 ans) il n'y aura plus de fonctionnaire dans l'EN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 22 Mai 2008 - 20:22

Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'encadrement et l'enseignement sont complètement différents.
Ceci dit un boulot de surveillance permet aussi de se rendre compte de la réalité du terrain. Nos chères têtes blondes ne sont pas des petits anges qui vont se mettre à travailler dès qu'on leur dit et se taire à la moindre remarque. Il y a aussi des petits coriaces, des gamins complètement déboussolés par le système scolaire, d'autres qui sont là "juste parce que l'école est obligatoire jusqu'à 16 ans" et qui n'ont pas envie de se mettre à bosser. Bon je catégorise un peu là évidemment.
Je suis AE depuis deux ans et je trouve que ce boulot est vraiment formateur pour moi.
Franchement je me retrouverais prof sans avoir fait ce boulot avant je serais bien déboussolés. Surtout la première année qui permet de bien s'adapter aux élèves. Je me suis laissé bouffer au départ (ben oui ils te testent) maintenant je suis plus sûre de moi et je sais quoi faire et répondre.[/quote]

J'ai déjà évoquer mes positions là dessus (notamment avec Exelmens Smile ), mais effectivement je pense qu'une experience en tant qu'ASEN ou autre reste une bonne entrée en matière face au métier d'enseignant (sans pour autant être la même chose bien sûre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SARA59S



Féminin
Age :
Date d'inscription :
29/07/2008
Nombre de messages : 4
Localisation :
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mer 30 Juil 2008 - 15:29

SALT JE VOUDRAIS SAVOIR SI VOUS AVEZ DU NOUVEAU SUR LES REFORMES DU CAPES. J'ai un dess et un dea, dans ce cas faudra t il refaire un M2 ou comment cela se passe t il pour ceux qui ont déjà un M2. MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exelmens
Modérateur
Modérateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
26/07/2007
Nombre de messages : 1231
Localisation : Nimes (PLC2)
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs : culture populaire américaine (littéraire, graphique, musicale) ; cuisine italienne


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mer 30 Juil 2008 - 16:05

Merci de ne pas utiliser les majuscules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Historien
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
21/09/2007
Nombre de messages : 5723
Localisation : Toulouse
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mer 30 Juil 2008 - 16:23

La réforme n'est même pas passée, pour l'instant...
_________________
MA MESSAGERIE PRIVEE EST CLOSE SUR CE FORUM.
Pour me contacter, passez par le nouveau forum : http://capes-hist-geo.fr
.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 1 Aoû 2008 - 16:47

La réforme n'est pas passée mais est certes en projet.
C'est un message que j'ai lu sur une autre forum. Bonne lecture

Compte rendu de la rencontre de la Coordination Concours Lettres de la SMLLOO
avec Mme Bénédicte Durand, conseillère de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
21 juillet 2008, 10-12h

1° Les épreuves du nouveau CAPES
Sur les épreuves des nouveaux concours, les informations données par Mme Durand confirment, en les précisant quelque peu, celles qu’avait données M. Sherringham le 15 juin.
- L’agrégation ne connaîtrait « pas de grand changement » ; à terme, les agrégés seraient nommés exclusivement en lycée, en classes préparatoires et dans « le L des Universités ».
- Pour le nouveau Capes, « trois types d’épreuves » (voir communiqué du conseil des ministres du 2 juillet 2008) sont envisagés ; notre interlocutrice nous redit que le souhait du ministère est de réduire le nombre des épreuves selon une configuration qui serait la suivante:
•1 ou éventuellement plusieurs épreuves disciplinaires (nos arguments en faveur d’épreuves multiples ne paraissent guère entendus : dans le nouveau système, c’est dans le cadre du master plutôt que par le concours que s’évaluera la maîtrise des compétences disciplinaires. Le master sert à former, le concours ne fait que recruter)
•1 épreuve de « connaissance du système éducatif » (réclamant notamment des connaissances en droit et sociologie)
•1 épreuve « pédagogique » (« organisation et planification de l’enseignement »).
L’idée majeure qui sous-tend la réforme est qu’un concours disciplinaire ferait double emploi avec le contrôle des connaissances en master. Pour devenir enseignant, il faudra à la fois réussir un M2 et réussir le concours : c’est plutôt la réussite du M2 qui sanctionnera les compétences disciplinaires du futur enseignant : « Ce n’est pas le concours qui décide de la qualité de la formation », dit Mme Durand, ce qui signifie pour elle que le concours n’a pas vocation à évaluer la formation disciplinaire des candidats (charge réservée au master), mais plutôt leur capacité à enseigner efficacement. D’où cette autre maxime à méditer : désormais, « vous n’existez plus par le concours, vous existez par les masters ».

2° Le calendrier
Le projet en cours d’élaboration devrait être terminé dans six mois, pour entrer en vigueur en septembre 2009. En septembre, Mme Pécresse et M. Darcos annonceront une série de mesures ; notamment l’ensemble des universités devront revoir leurs maquettes de masters en vue d’habilitations à l’été 2009.

3° Nouveaux masters : « Les Universités ont la main »
Aussi étrange que cela puisse paraître, les Universités vont donc être invitées dès la rentrée à repenser complètement les maquettes des masters en fonction de la préparation aux concours, sans toutefois connaître d’emblée la maquette exacte de ces nouveaux concours. Cette dernière précision nous a été répétée : il s’agit là d’une volonté politique affichée comme telle.
Pour notre interlocutrice, les masters en sciences humaines et sociales - et également en lettres - sont trop légers par rapport à ceux des autres secteurs disciplinaires. D’où l’idée d'augmenter significativement la charge horaire avec un tronc commun de M1, renforcé en volume horaire. Quant au M2, le premier semestre serait exclusivement consacré à la préparation du concours, de sorte que le M2 sera beaucoup plus faible en terme de préparation à la recherche qu'aujourd'hui. Rien n’est dit en revanche sur le semestre 4 du master qui reste dans le flou. Il est signalé que l’écrit des concours devrait se passer dans la même période, vraisemblablement en février. La préparation de concours devrait, elle, commencer début septembre et durer six mois.
D’une façon générale, notre interlocutrice n’indique pas dans quelle mesure et selon quelles modalités pratiques les nouveaux masters pourraient concilier la formation à la recherche (nécessairement spécialisée) et la préparation des concours (nécessairement généraliste) ; pour elle, c’est aux universités qu’il reviendra d’inventer des solutions originales. La CPU, l'inspection générale et la CDIUFM sont considérées comme essentielles dans cette élaboration.
Quant aux contenus des nouveaux masters destinés aux futurs enseignants (PLC et professeurs d’école), les universités devront aussi faire preuve d’initiative et innover ; c’est surtout aux universités elles-mêmes que reviendra la responsabilité de définir les contenus des nouveaux masters. Pour préciser quels devront être les enseignements délivrés en master à destination des futurs enseignants et en vue de la préparation des concours, le ministère définira un cahier des charges, mais sans entrer dans le détail des enseignements discipline par discipline.
Il conviendra, laisse entendre notre interlocutrice, de ne pas limiter l’enseignement à nos disciplines spécifiques : on pourra par exemple proposer aux futurs enseignants (PLC et professeurs d’école) des enseignements de psychologie, ou de pathologie du langage. La difficulté essentielle tient à la polyvalence des professeurs d’école et à l’articulation avec les masters.
Mme Durand indique qu'on peut concevoir un master enseignement, un master recherche, un master métiers du livre. A terme toutefois, il est envisagé d’abandonner la distinction actuelle entre master de recherche et master professionnel, puisque d’excellents professionnels peuvent aussi être d’excellents chercheurs.
Pour les étudiants en lettres qui continueront à préparer les concours de recrutement avant de s'inscrire en thèse, et qui suivront donc un M2 professionnel, on peut imaginer une troisième année axée sur la recherche : c'est, nous indique notre interlocutrice, ce à quoi songerait l'École normale supérieure. Elle souligne la difficulté économique que représenterait cette année supplémentaire pour les étudiants de l'université.
La conseillère insiste aussi sur l’accroissement important des effectifs qu’entraînera la réforme : finis les cours de master à 15 étudiants ; tous les futurs enseignants devant obtenir un M2, les étudiants seront beaucoup plus nombreux… si bien que certaines universités seront amenées à refuser des étudiants en master faute de place. D’où l’idée qu’une sélection à l’entrée en M1 pourrait devenir nécessaire.
Enfin, il est indiqué que tous les concours de recrutement auront désormais comme niveau exigé master : outre l’agrégation, le CAPES et le concours de professeur des écoles, les concours de PLP et de CPE auront les mêmes conditions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foulquart



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
09/10/2007
Nombre de messages : 911
Localisation : Epernay
Spécialité Capésienne : Euh... prof...
Loisirs : Chant, danse, théâtre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 1 Aoû 2008 - 17:41

Effectivement, l'Agrégation ne sera pas supprimée. Elle tendra à devenir un concours du supérieur. Or, au vu de la réduction des effectifs en cours depuis 2005, je crains que ce concours ne disparaisse dans les années à venir, ou ne devienne un concours ultra-fermé (à 50 poste par an).

Rappel:
2005 - 128 postes
2006 - 114 postes
2007 - 93 postes
2008 - 83 postes

Ca laisse songeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamanuxe



Féminin
Age : 40
Date d'inscription :
13/11/2007
Nombre de messages : 9
Localisation :
Spécialité Capésienne : histoire contemporaine
Loisirs : musique , cinema et fiestas en tout genre


MessageSujet: Re: réforme du capes   Ven 1 Aoû 2008 - 18:46

bonjour a tous je me permet de me joindre a votre discussion sur un sujet qui me tient a coeur a savoir la suppression du capes en 2009 , perso je pense que nous avons depasser depuis longtemps le stade de la rumeur en ce qui concerne la fin des concours le but du gouvernemetn est de privatiser l enseignement comme le reste de la societe d ailleurs
nous allons vers une americanisation massive de la societe sutout en terme d enseignement et il est problable quer lorqu nous serons obliges d aller demmarcher les etablissements avec nos cv on ferra une distinction entre les etablissements prives ou situes dans des zones favorisees susceptibles d attirer les profs avec des cv allechants grandes ecoles and co... je sais que ce systeme existe
deja mais il va s accentuer au detriment des profs sachant le moins bien se "vendre " et je ne prefere pas parler du clientelisme que cela va engendrer le proviseur placant la fille de son ami exc...
bref ce qui me fait peur c est que beaucoup, de choses sont faites sans qu on soit vraiment au courant ma soeur est prof tzr a paris et tres implique syndicalement donc elle m informe regulierement , et elle comme moi nous doutons d une grande mobilisation du monde enseigant si la reforme venait a passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rault reaubourg



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
08/03/2008
Nombre de messages : 8
Localisation : vernon
Spécialité Capésienne : histoire moderne
Loisirs : danse classique


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Aoû 2008 - 12:59

Franchement je trouve cette réforme très bien.
Je trouve notre mode de recrutement grotesque. Je ne trouve pas cela normal que quand on passe le capes à aucun moment on ne nous demande pourquoi on veut être prof, comment on envisage ce métier. Le métier de prof est dévalorisé dans la société d'aujourd'hui et c'est normal. On est mal recruté et mal formé. Pas ou peu de psycho, de pédagogie, d'apprentissage pour détecter les maladies scolaires et autres. J'ai vu des gens avoir leur concours et ne pas vouloir vraiment faire ce métier et des passionnés , des fins pédagogues être recalés. Je pense que quand on devra se vendre on pourra choisir avec qui on veut travailler. Je trouve cela bête que selon notre rang au concours on soit affecté à tel ou tel endroit. Je veux qu'on me recrute pour moi, pour ma façon d'enseigner, la façon dont je conçois ma matière, ma motivation et ma passion et non parce que j'ai su recraché tous les empereurs byzantins dans l'ordre.je veux être en accord avec l'établissement dans lequel je vais travailler.
On ne sera plus fonctionnaire et alors ...? Les profs sont intouchables et même s'ils sont mauvais : c'est contre productif.
Les gens qui sont bons n'auront pas de problème pour trouver du travail.
Bien sur il n'y a pas que des avantages dans ce système mais je le trouve vraiment mieux que celui en place où c'est le plus intelligent et non le plus pédagogue qui réussit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néo



Masculin
Age : 35
Date d'inscription :
02/10/2007
Nombre de messages : 12
Localisation : Bordeaux
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Aoû 2008 - 15:20

Au risque de choquer peut-être, je trouve que cette réforme doit aussi être mise en place, et que rault reaubourg a raison.
Il faut reconnaître que cette réforme n'a pas que du mauvais, et qu'il faut en cesser avec l'hypocrisie globale qui entoure le mode de recrutement des enseignants.Je pense aussi que l'on n'arrête pas de critiquer les concours, je le faisais déjà avant de le réussir.Et aujourd'hui je pense que si l'on veut dynmiser l'enseignement, recruter mieux, avoir des carrières plus dynamiques etc, il faut réformer ce système. Le monde et la société ont changé, et il faut s'adapter.Franchement, je crois que beaucoup d'entre nous pensent que le mode de recrutement doit être modifié, et il est paradoxal de voir toutes les critiques de cette réforme. Je crois que le problème est qu'on ne sait pas encore tout à fait vers quoi on va, et c'est vrai aussi que j'ai eu quelques craintes à ce propos avant de réussir le concours.
Cette réforme évitera aussi, peut-être, pas mal de galères pour les stagiaires, parce que savoir monter un cours avant de bosser comme stagiaire, ça peut être bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Historien
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
21/09/2007
Nombre de messages : 5723
Localisation : Toulouse
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Aoû 2008 - 16:22

Je suis entièrement d'accord sur le fait qu'une réforme des concours n'a pas que de mauvais points. Le seul hic, effectivement, c'est que là on ne sait pas trop ce qui nous attend : la preuve, on l'a vu plus haut, on a des infos contradictoires quant à sa mise en place effective...
_________________
MA MESSAGERIE PRIVEE EST CLOSE SUR CE FORUM.
Pour me contacter, passez par le nouveau forum : http://capes-hist-geo.fr
.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Navette



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
24/10/2007
Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes / Lorient
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Lun 4 Aoû 2008 - 16:56

J'aime beaucoup le fait que les qualités pédagogiques pourraient être à l'avenir plus mise en avant tout comme la connaissance du système éducatif ( enfin !!). Par contre le niveau master 2 me semble un peu exagéré (quand on voit le salaire d'un ingénieur bac +5 et celui d'un prof)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jamme



Féminin
Age : 40
Date d'inscription :
16/03/2008
Nombre de messages : 18
Localisation : Paris
Spécialité Capésienne : Histoire Moderne
Loisirs :


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mar 5 Aoû 2008 - 17:51

Je suis d'accord pour qu'il y ait une vraie réforme du mode de recrutement des enseignants. Le mode actuel sélectionne les futurs enseignants sur leur capacité à recracher des connaissances relativement pointues et dont ils ne se serviront plus face à des élèves. Je ne suis pas sûre que la réforme telle que le gouvernement la présente améliore le système.
Sur le papier, en tout cas, l'idée est louable de mettre en avant des aptitudes pédagogiques et pas seulement des connaissances.
Mais, la sélection ne va t-elle pas s'opérer en premier lieu sur la capacité ou non pour certains d'entre nous à poursuivre des études jusqu'à Bac +5 (je parle de capacité de financière)? Tout le monde ne pourra pas intégrer M1 ou M2 d'après ce que j'ai lu, sur quels critères seront retenus les heureux élus?
Après la réussite du concours, il est vraisemblable que les nouveaux professeurs devront démarcher directement les établissements, système calqué sur ce qui se passe à l'étranger d'où à court terme une casse de la fonction publique.
Je ne suis pas pour défendre envers et contre tout la fonction publique mais privatiser (le terme me déplait) l'enseignement va obligatoirement entrainer l'émergence du clientélisme (ce clientélisme existe déjà dans certains établissements où si on fait partie du cercle des proches du proviseur ou du principal, on obtient certains faveurs comme par exemple un emploi du temps sur mesure!). Comment être sûr que le recrutement s'effectuera en toute objectivité et non pas parceque un tel ou une telle est le fils ou la fille de et, qu'on l'embauche pour faire plaisir à papa? Par expérience, je sais que certains proviseurs ont bénéficié d'appui d'élus locaux pour rester en place ou obtenir quelques subventions.
Que se passera-t-il si un enseignant est en désaccord avec son proviseur et que celui-ci le licencie juste à cause de ce désaccord et non à cause de son travail?
Heureusement, ce que j'évoque ne concerne qu'une infime minorité de proviseur et de principal. Je reste persuadée que la majorité est objective. Mais ces possibles dérives risquent de nuire à la qualité de l'enseignement et donc aux élèves. Quels gardes fous proposent cette réforme?
Si l'on retire le statut de fonctionnaire aux enseignants, théoriquement, les augmentations de salaire se feront à coup de lance pierre sur le modèle du privé. Plus d'échelon, plus d'avancement et pourquoi pas imaginer des établissements qui recrutent des profs à Bac+5 pour un salaire à peine plus élevé que le SMIC (ca se fait déjà dans certaines branches dans le privé) ou qui n'augmentent les salaires que tous les 3 ou 4 ans... Je noircis volontièrement le tableau! Mais nous n'avons aucune garantie et aucune explication.
Tout ca pour dire, que cette réforme est nécessaire mais que je reste inquiète sur le devenir de notre métier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan



Masculin
Age : 30
Date d'inscription :
07/09/2007
Nombre de messages : 40
Localisation :
Spécialité Capésienne : histoire ( grosse préférence pour moderne)
Loisirs : sports, histoire, boites


MessageSujet: Re: réforme du capes   Mer 3 Sep 2008 - 21:59

c'est officiel, il faut un M1 pour présenter le capes à partir de la rentrée 2009. A suivre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meremptah



Masculin
Age : 31
Date d'inscription :
21/06/2007
Nombre de messages : 432
Localisation : L'Isle Jourdain (32) - Toulouse (31)
Spécialité Capésienne : Un peu de tout et beaucoup de rien
Loisirs : Batterie, Us Séries, Net, Potes


MessageSujet: Re: réforme du capes   Jeu 4 Sep 2008 - 1:19

Ta source "d'officialité" Trajan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deuxyeuxetuneplume.over-blog.com/
Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: réforme du capes   Aujourd'hui à 11:07

Revenir en haut Aller en bas
réforme du capes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAPES histoire géographie 2009-2010 :: 

CAPES Infos

 :: 

Foire aux questions du concours

-
Google

|
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit