AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 loi de Nicophon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
icare




Age :
Date d'inscription :
14/10/2007
Nombre de messages : 110
Localisation :
Spécialité Capésienne : certifié bi-admissible
Loisirs :


MessageSujet: loi de Nicophon   Sam 11 Oct 2008 - 18:15

La loi de Nicophon.



Je suis à la recherche du texte de cette loi !

Est- ce que vous l'avez en boutique ?

Ou est-ce que je peux trouver cela ?

Est-ce que quelqu'un peut me le scanner ?

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Historien
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age :
Date d'inscription :
21/09/2007
Nombre de messages : 5723
Localisation : Toulouse
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: loi de Nicophon   Sam 11 Oct 2008 - 18:26

Je déplace ceci dans la section "Questions".
_________________
MA MESSAGERIE PRIVEE EST CLOSE SUR CE FORUM.
Pour me contacter, passez par le nouveau forum : http://capes-hist-geo.fr
.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tall



Masculin
Age :
Date d'inscription :
10/09/2008
Nombre de messages : 30
Localisation :
Spécialité Capésienne : histoire (à priori)
Loisirs :


MessageSujet: Re: loi de Nicophon   Sam 25 Oct 2008 - 18:30

j'ai un extrait dans l'ouvrage de H. NICOLET-PIERRE, Numismatique grecque, 2005 que je fiche pour le GdT.
La loi de Nicophon (extraits) à Athènes, 375 av. J.-C.
"Décision des nomothètes, sous l'archontat d'Hippodamas. Nicophon a fait la proposition. La monnaie d'argent attique doit être accepté lorsqu'il est démontré que c'est de l'argent et qu'elle porte le type officiel.
L'essayeur public, siégeant parmi les tables des banquiers, doit examiner selon ces critères... Si quelqu'un présente des pièces d'argent étrangères portant le même type que l'argent attique, si elles sont de bon aloi, il les remettra à celui qui les a présentées. Si l'intérieur du flan est du cuivre ou du plomb, ou si la monnaie est altérée, l'essayeur l'entaillera immédiatement et elle sera consacrée à la Mère des Dieux et déposée à la Boulè.
Si l'essayeur ne siège pas ou n'examine pas selon la loi, les syllogeis tou demou (les gardes?) lui donneront cinquante coups de fouet. Si quelqu'un n'accepte pas l'argent que l'essayeur a approuvé, on lui confisquera tout ce qu'il met en vente ce jour-là..."
D'après R. BOGAERT (spéc. des banques), "L'Essai des monnaies dans l'Antiquité", Revue belge de numismatique, 1976, p.21
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare




Age :
Date d'inscription :
14/10/2007
Nombre de messages : 110
Localisation :
Spécialité Capésienne : certifié bi-admissible
Loisirs :


MessageSujet: Re: loi de Nicophon   Sam 25 Oct 2008 - 18:38

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nix



Masculin
Age : 37
Date d'inscription :
18/10/2008
Nombre de messages : 3
Localisation : Aix-en-Provence
Spécialité Capésienne : Histoire ancienne
Loisirs :


MessageSujet: Re: loi de Nicophon   Dim 26 Oct 2008 - 15:29

Voilà ce que j'ai trouvé en fouillant dans mes archives :

Loi d'Athènes sur la circulation des monnaies (375/374 av. J.-C.).

R.S. Stroud, Hesperia 43, 1974, 157-188. Voir aussi J. et R. Robert, Bulletin épigraphique, 1976, 190 ; 1977, 146 ; 1980, 195 ; 1982, 154 ; 1983, 147-149. Bertrand, n° 43.

Stèle de marbre blanc, complète, une des découvertes les plus spectaculaires dans les fouilles récentes de l'Agora d'Athènes.

"Il a plu aux législateurs, sous l'archontat d'Hippodamos, Nicophon a fait la proposition.
Que l'on accepte l'argent attique, s'il est avéré qu'il s'agit bien d'argent et s'il est frappé au type de la cité ; que le vérificateur public siégeant auprès des banques fasse chaque jour l'examen selon ces critères, sauf les jours où ont lieu les paiements en espèces et où il le fera là où siège le conseil ; si quelqu'un présente une monnaie étrangère frappée au même type que celui qui caractérise la monnaie attique, qu'elle lui soit rendue ; si c'est du bronze ou du plomb argenté, ou quelque autre faux, qu'elle soit cisaillée et confisquée au profit de la mère des dieux et remise au conseil ; si le vérificateur n'est pas à son poste ou n'effectue pas les vérifications conformément à la loi, que les collecteurs du peuple lui fassent donner cinquante coups de fouet ; si quelqu'un n'accepte pas l'argent que le vérificateur aura vérifié, que soit confisqué ce qu'il était en train de vendre ce jour-là, la dénonciation des infractions commises dans le marché aux grains devant se faire auprès des gardes du grand, sur la place, celles qui l'auront été dans le reste de la ville, auprès des collecteurs du peuple, et dans la zone marchande du port et du Pirée, auprès des commissaires du port, sauf pour les faits concernant les transactions sur les grains, ce qui portera sur les grains devant être déféré aux gardes du grain ; que les archontes connaissent celles des affaires qui sont inférieures à dix drachmes, et qu'ils portent devant le tribunal celles qui concernent les sommes supérieures à ce montant, que les archontes thesmothètes fournissent après tirage au sort un jury lorsqu'ils y seront invités sous peine d'être passibles d'une amende de [- - -] drachmes, que le dénonciateur reçoive la moitié de la somme, s'il l'emporte, si le vendeur est un esclave, que lui soient donnés cinquante coups de fouet par les magistrats à qui l'affaire sera revenue ; si l'un des magistrats ne fait pas ce qui est prescrit, que tout Athénien qui le souhaite et se trouve avoir capacité pour le faire le cite devant le conseil, et s'il est convaincu de faute, qu'il soit déchargé de sa fonction et soit condamné à une amende de cinq cents drachmes ; afin qu'il y ait un vérificateur au Pirée, pour les armateurs, les commerçants du port et tous les autres usagers, que le conseil en prenne un parmi les esclaves publics si [- - -] ou en achète, que les receveurs fournissent le crédit nécessaire ; que les responsables du port veillent à ce qu'il siège auprès de la stèle de Poséidon et use des mêmes règles qui sont celles qui ont été fixées pour le vérificateur en ville ; que cette loi soit gravée sur une stèle de pierre et qu'elle soit placée en ville auprès des comptoirs des banques, au Pirée devant la stèle de Poséidon, que le secrétaire du conseil en indique le prix aux responsables des marchés publics et que les responsables en réfèrent au conseil ; que le salaire du vérificateur du port, durant l'archontat d'Hippodamos, lui soit versé du jour où il aura été installé, que les répartiteurs lui versent le même qu'au vérificateur de la ville, qu'à l'avenir son salaire soit pris sur les mêmes crédits que le salaire des ouvriers de la monnaie ; si quelque décret est inscrit sur une stèle et se trouve contraire à cette loi, que le secrétaire du conseil l'efface."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: loi de Nicophon   Aujourd'hui à 22:52

Revenir en haut Aller en bas
loi de Nicophon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAPES histoire géographie 2009-2010 :: 

Archives des séries

 :: 

Archives session 2009

 :: 

Ancienne (Eco et société en Grèce ancienne)

 :: 

Questions Ancienne (Eco et société en Grèce ancienne)

-
Google

|
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit