AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
juliette76



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
19/09/2007
Nombre de messages : 450
Localisation : entre Lille et Rouen
Spécialité Capésienne : histoire
Loisirs : s'occuper de mon petit Raphaël, la cuisine, la déco et prendre le temps de vivre en dehors du capes


MessageSujet: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Sam 25 Oct 2008 - 16:02

ça y'est à Lille nous venons d'avoir notre premier capes blanc.
sujet simple en apparence mais il y'a beaucoup de choses à dire!
à vos stylos study
j'essaierais de scanner les documents d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtichupa.skyrock.com/
sahary



Féminin
Age : 30
Date d'inscription :
25/08/2008
Nombre de messages : 103
Localisation : Grenoble
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Sam 25 Oct 2008 - 16:15

juliette76 a écrit:
ça y'est à Lille nous venons d'avoir notre premier capes blanc.
sujet simple en apparence mais il y'a beaucoup de choses à dire!
à vos stylos study
j'essaierais de scanner les documents d'ici peu.

C'est très proche du sujet du CNED : "Rapprochement franco-allemand et construction européenne, 1919 - 1992". Même si l'entrée n'est pas tout a fait la même, je pense que dans le contenu les mêmes choses vont ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loulou59



Féminin
Age :
Date d'inscription :
28/12/2007
Nombre de messages : 47
Localisation : Lille
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: sujet capes blanc Lille III   Ven 14 Nov 2008 - 14:04

Capes blanc de Lille III :

http://www.frichtiweb.com/files/1226660549capes_blanc_lille_3.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porcelain1



Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
13/09/2007
Nombre de messages : 411
Localisation : paris
Spécialité Capésienne : histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Mer 10 Déc 2008 - 17:47

une idée de plan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duduche



Masculin
Age : 38
Date d'inscription :
16/06/2008
Nombre de messages : 73
Localisation : Paris
Spécialité Capésienne :
Loisirs :


MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Mer 10 Déc 2008 - 18:16

Le CNED propose comme correction un plan chrono:
19-45= échec de la coopération franco-allemande et de la construction
45-69= la construction cadre de la réconciliation
69-92= le couple franco-allemand moteur de l'Europe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahary



Féminin
Age : 30
Date d'inscription :
25/08/2008
Nombre de messages : 103
Localisation : Grenoble
Spécialité Capésienne : Histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Mer 10 Déc 2008 - 22:10

On a eu le même sujet quasiment à notre capes blanc "France, Allemagne et unité européenne"... Ca a l'air très à la mode en ce moment...

duduche a écrit:
Le CNED propose comme correction un plan chrono:
19-45= échec de la coopération franco-allemande et de la construction
45-69= la construction cadre de la réconciliation
69-92= le couple franco-allemand moteur de l'Europe


Bon bah j'ai pas vraiment fait ça moi !!! Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudou38
Responsable Infos Académie
Responsable Infos Académie


Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
23/02/2008
Nombre de messages : 982
Localisation : Grenoble
Spécialité Capésienne : Historienne
Loisirs :


MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Mer 17 Déc 2008 - 12:08

ça ressemble au sujet qu'on a eu à Grenoble en CAPES blanc il y a 1 semaine:
La France, l'Allemagne et l'unité européenne (1919-1992).

Je mets d'ailleurs la correction donnée par Mr Bruneteau:

Les 2 GM du 20° ont nourri des volontés de revanche croisées, mais aussi des volontés de pacification et de recherche d'un ordre européen. La mémoire est constitutive d'une forme d'identité européenne: "plus jamais ça". En quelle mesure l'histoire de l'idée européenne repose sur le levier de la question franco-allemande? Il ne faut pas oublier la part des circonstances et des contraintes qui imposent la solution européenne, la continuité européenne, en dépit de conceptions différentes sur l'Europe (fonctionnement, contenus, méthodes). Est-ce que la construction européenne peut-être vue comme un moteur franco-allemand? Quel est le rôle de ce couple? Est-ce que l'Europe n'a pas été l'instrument de ce rapprochement? En tout cas, c'est le moyen de ce rapprochement, de cette réconciliation, véhiculée par des images symboliques (De Gaulle et Adenauer à Reims ou bien Mitterrand et Kohl à Verdun). Cela montre les liens sur des lieux forts de l'identité européenne.

I- 1919-1945: le temps des illusions
Après la 1ère GM, illusion d'une Europe française où l'Allemagne a une position humiliante. Mais cette politique revancharde française est un échec.

A- Cela conduit à imaginer une solution européenne qui permettrait de garantir la paix et éviter les conflits à répétition: esprit de locarno (1925-30) qui aboutit à l'illusion d'un ordre européen pacifié qui permettrait une vie commune entre les deux nations.
Attention ne pas tomber dans l'idée idyllique du pacifisme. Briand veut insérer l'Allemagne dans une vision internationale pour éviter tout révisionnisme déstabilisateur.

B- Sous le couvert de la politique de Briand, les initiatives franco-allemandes voient dans l'Europe le moyen de régler la pacification (citer des personnalités politiques et intellectuelles). Mais l'esprit de Locarno est une illusion car l'Europe de Locarno s'effrite et se heurte à la réalité des faits (cris éco, décès de Briand et Stresemann)

C- Dés 1936, illusion d'une Europe allemande, surtout en 1938 avec la politique hitlérienne. Il faut exclure la puissance française de l'Europe. Illusion des pacifistes français qui ont cru au dialogue, illusion des collaborateurs d'Etat qui ont cru que la France pourrait être sur le même pied d'égalité avec l'Allemagne dans une Europe allemande, illusion des collaborationnistes qui pensent que l'Europe est allemande pour longtemps et qu'il faut s'éloigner de l'idéologisme.

II- 1945-1954: le temps de la nécessité
A- L'Europe s'impose à la France et à l'Allemagne: échec de la politique revancharde française en 1945-46 qui est celle de De Gaulle. Donc on imagine une autre politique étrangère avec Schumann et Bidau

B- La question allemande devient le moteur de l'idée européenne. Il faut régler définitivement cette question.

C- Il y a des attentes françaises et allemandes: l'Europe est vue comme un moyen de revenir à une égalité des droits, pour pouvoir disposer du potentiel éco, pour récupérer une position internationale, une légitimité morale et diplomatique. Pour la france, c'est une logique de puissance et pour l'Allemagne une logique de rédemption.

III- 1956-1992: le temps des ambigüités constructives
L'Allemagne et la france participent de concert même si il y a des ambigüités sur les différentes conceptions éco, politico-institutionnelle, géopolitique, etc...

A- 1957-69 = naissance du marché commun sous direction française

B- 1969-79 = rééquilibrage après la crise de 1968 car la France est affaiblie. En 1973, l'Allemagne prend une impulsion par le biais de la politique éco et monétaire

C- 1984-92 = Relance européenne franco-allemande. Mais la réunification allemande donne le ton à la construction européenne en précipitant les formes institutionnelles de l'Europe et les vocations à l'élargissement. Les intérêts nationaux peuvent être divergents surtout que l'Allemagne acquiert une marge de manoeuvre plus grande depuis que la mémoire du nazisme "passe".
Pour Allemagne:
= priorité à l'éco depuis 1957 et au monétaire
= la division de son territoire joue dans le calendrier européen. Vers les années 1050-60, elle est réticente à la construction européenne car ça pénalise la réunification
= rapport à l'Est plus marqué, faut normaliser les relations avec l'Est (a plus conscience de ce danger que la France dans la mesure ou ce n'est pas une puissance nucléaire)
= tonalité + fédéraliste du fait de sa culture politique (St empire Romain Germanique, III° Reich, Weimar) qui inscrit le principe de subsidiarité dans la Constitution allemande. Cete divergence s'épanouit plus dans les A. 80 avec la relance de 1986, et encore plus après 1992, voire jusqu'à aujourd'hui.
Pour France:
= priorité à la politique

Conclusion: Montrer une réussite = adaptation des 2 partenaires. Sur des volontés de réconciliation, des choses brillantes se sont construites.
Crainte des autres pays européens d'être évincés face à un directoire franco-allemand. de plus, d'autres couples d'Etats ont aussi "fait avançer" l'Europe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992.   Aujourd'hui à 11:23

Revenir en haut Aller en bas
La France et l'Allemagne au coeur de la construction européenne de 1919 à 1992. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAPES histoire géographie 2009-2010 :: 

Archives des séries

 :: 

Archives session 2009

 :: 

Contemporaine (Penser et construire l'Europe)

 :: 

Questions Contemporaine (Penser et construire l'Europe)

-
Google

|
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com