AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 Frontières de l'europe, frontières en europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
jcvd



Masculin
Age : 32
Date d'inscription :
10/10/2008
Nombre de messages : 235
Localisation : groffliers
Spécialité Capésienne : histoire
Loisirs :


MessageSujet: Frontières de l'europe, frontières en europe   Jeu 5 Fév 2009 - 17:34

je n'ai vu personne réagir sur mon plan dans le topic des sujets imaginés, alors je le mets ici dans l'espoir qu'il suscite quelques réactions. Je précise que c'est un plan que j'ai fait chez moi et non en colle.
Ce n'est pas un corrigé officiel mais je vous propose tout de même un plan que j'ai fait il y a quelques mois sur le sujet suivant : " Frontières de l'Europe, frontières en Europe ".
Intro : Intéressée quant à une éventuelle adhésion à la CEE dans les années 60, la Turquie est toujours aujourd'hui l'objet d'un débat entre les acteurs européens favorables à son adhésion et ceux qui la refusent. Entre autres arguments, certains d'entre eux, dont (l'ancien) président du Conseil européen nicolas Sarkozy, affirment que la Turquie ne fait pas partie du continent européen. Un autre débat, concernant toujours l'union européenne, porte sur la circulation, notamment en France, des clandestins de l'Est, ce qui pose problème notamment à cause de la circulation des armes et autres trafics illicites. Ces deux problèmes partagent une même thématique: celle de la frontière, externe ou interne, en europe.
La frontière est une interface entre deux mondes, elle peut revêtir un sens propre ( frontière entre états pour une délimitation territoriale ) comme un sens figuré ( frontières culturelles ). La frontière a une double-vocation contradictoire: elle doit être protégée et en même temps sans cesse repoussée ( idée américaine par excellence ). Il n'existe pas de frontière sans acteur pour la concevoir. La question de la frontière a été débattue dès l'origine de l'idée de construction européenne dans les années vingt. L'idée de frontière est indissociable de celle de l'identité même de l'europe : il s'agissait, dès l'époque de coudenhove-kalergi, de donner un cadre contenant des objectifs, une histoire, des valeurs communes à tous les européens. Mais l'europe n'est pas née au hasard: il s'agissait avant tout ( et les deux guerres mondiales y inciteront ) de préserver la paix entre les nations européennes. Or la frontière, en plus d'être un facteur d'identité, a longtemps été une source de conflit. Aux frontières externes à donner à l'europe vient donc s'ajouter le problème des frontières internes à celle-ci. De 1919, année du traité de Versailles et du morcellement de l'europe par l'effondrement des grands empires, à 1992, année du traité de Mäastricht créant l'europe des Quinze en même temps que l'Union européenne, la construction européenne s'est toujours préoccupée de la thématique ambivalente des frontières. Robert Franck, en tant qu'auteur d'une histoire sur l'identité européenne, s'y est attaché dans ses études.
A travers ses frontières externes et internes, comment s'est forgée l'identité européenne ?

I/1919-1945: de la reconstruction totale des frontières à l'échec de la seconde guerre mondiale.
1)1919: empires allemand, austro-hongrois, russe complètement disloqués. Création de nouveaux pays ( ex: tchécoslovaquie )= frontières à problèmes, peut faire revenir la guerre, d'où l'idée d'une europe aux frontière abolies.
2)Construire l'europe: pacte de locarno, frontière franco-allemande reconnue. Coudenhove-kalergi veut délimiter les frontières externes ( europe chrétienne: pas de turquie, europe en concurrence avec russie et GB, donc ils sont exclus )en plus des frontières "naturelles" ( méditérranée ). Frontières internes: volonté de les réduire avec des accords économiques et des projets de diminution des douanes. Ex: l'économiste français Charles Gide, proche de PanEurope, a vanté la carte de Clive Morrison-Bell, un publiciste anglais qui a réalisé en 1930 une maquette de la carte de l'europe avec des murs représentant les frontières douanières, plus ou moins épais selon les tarifs douaniers.
3)Echec à partir de 1930: échec des états-unis d'europe de Briand, reprise des préoccupations nationales, frontières à nouveau source de conflit: l'Italie envahit l'Ethiopie, allemands envahissent sudètes et autrichiens, couloir de Dantzig: enjeux nationaux. Hitler :"ni politique de frontières, ni politique économique, ni paneuropéisme" titre du chapitre 9 de l'expansion du IIIè Reich.Puis 2nde GM.

II/1945-1975: la guerre froide comme facteur déterminant des frontières ?
1)fin 2nde GM, renouveau du projet européen. Nouvelle menace avec l'urss. Churchill: "le rideau de fer" ( discours de zurich, sept 46 )= frontières avec l'allemagne de l'est, roumanie, bulgarie, balkans occupés par russes. 48: Prague envahie, 56: chute de budapest. 61: mur de berlin. L'urss crée la frontière mais aussi l'europe: se rapproche des usa ( otan ), crée la ced pour se défendre. Frontières internes moins fortes avec le benelux puis la ceca. De Gaulle en 58 donne son accord sur la frontière à l'est.
2)les années 60: DG refuse la GB car trop proche des usa : pour lui, "ce n'est qu'une île". Frontières internes : union douanière industrielle et agricole, complétée en 70 = libre circulation des marchandises. Mais frontières aussi avec le grand public: désaffection soutenue par le PC, opposants au libéralisme.
3)la "détente": 1962-1975: après la crise de cuba, ça se calme. Europe moins préoccupée par l'urss, reçoit donc moins d'aides des usa, ça justifie l'absence de la GB. 1975: conférence de stockholm: pour la première fois Brejnev reconnaît l'existence de la CEE. On y parle des frontières, on décide de les fixer mutuellement.

III/1972-1992: des frontières de plus en plus lointaines = une identité de plus en plus floue ?
1)1972: entrée GB, Irlande, Danemark. 1981: Grèce, 1986: Espagne, Portugal. Donc élargissement, mais aussi approfondissement: FEDER crée pour restreindre les frontières économiques entre régions ( péréquation ). Là c'est l'europe qui crée ses frontières, ou les défait. Frontières internes: 1985: espace schengen = libre circulation des hommes et des biens, donc en théorie plus de frontières. En 1986, l'acte unique veut travailler sur l'identité européenne ( citoyenneté ), la conférence de copenhague y avait déjà préparé le terrain en 73. Mais Schengen n'est effectif qu'en 90. 92: élargissement à 15.
2)l'europe vue de l'extérieur: de plus en plus libérale, rapprochement des usa, chute du mur de berlin et de l'urss = ça permet de récupérer les pays de l'est. 89: programme Démosthène pour aligner les institutions de l'est avec celles de l'ouest. 90: programme "for east" = former les cadres, programme Lode pour soutenir les institutions locales.
3)mais frontières de plus en plus lointaines: identité créee ? Ca se discute. Europe toujours impopulaire, défauts de Schengen ( circulation d'armes, de drogue, etc )et incapacité à régler les conflits de frontières en ex-Yougoslavie ( conflit débuté en 1991 ).

Conclusion: la thématique des frontières pose toujours problème. La construction européenne s'est faite par un élargissement progressif mais continu : donc éloignement des frontières externes, et en même temps disparition progressive des frontières ( au sens propre ) internes. Mais les frontières culturelles subsistent ( ex: popularité, débats sur la turquie ) et la notion d'identité européenne reste floue. "La construction européenne n'est
pas un long fleuve tranquille" disait Delors. "L'europe se crée tous les jours" disait Monnet. Ca devrait donner à réfléchir aux partisans d'une identité européenne fondée sur la religion ou les frontières naturelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudou38
Responsable Infos Académie
Responsable Infos Académie


Féminin
Age : 31
Date d'inscription :
23/02/2008
Nombre de messages : 982
Localisation : Grenoble
Spécialité Capésienne : Historienne
Loisirs :


MessageSujet: Re: Frontières de l'europe, frontières en europe   Dim 8 Fév 2009 - 18:16

Je me lance:

Dans ton intro' tu dis que la def' de frontières peut revêtir un sens figuré comme les frontières culturelles, mais tu en parles peu, à moins que c'est en filigrane:
IICI par exemple parle d'un désarmement intellectuel, d'une coopération, c-à-d dépasser les clivages culturels pour s'entretenir, se concerter, échanger. C'est aussi le cas du congrès de la Haye en 1948 qui vise à réunir tous les mouvements européens pour montrer que la construction de l'Europe se fait ensemble... autant d'exemples qui penvent intervenir pour montrer que les frontières en Europe ne sont pas que politiques ou économiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jcvd



Masculin
Age : 32
Date d'inscription :
10/10/2008
Nombre de messages : 235
Localisation : groffliers
Spécialité Capésienne : histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: Frontières de l'europe, frontières en europe   Jeu 12 Fév 2009 - 16:07

quand je parle de désaffection populaire vis-à-vis de l'europe - ce que je fais à plusieurs occasions -, je parle bien là d'une frontière culturelle, me semble-t-il. C'est vrai que je n'ai pas parlé de la haye mais ça ne me semblait pas indispensable ( c'est surtout important pour un sujet sur l'europe des intellectuels )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basileus
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age : 33
Date d'inscription :
31/05/2007
Nombre de messages : 1958
Localisation : Wimereux et Arras
Spécialité Capésienne : Médiévale, contempo
Loisirs : guitare, piano, sitar,.....


MessageSujet: Re: Frontières de l'europe, frontières en europe   Lun 16 Fév 2009 - 21:32

Alors alors, réponse tu as demandée, réponse tu auras!
Et ben, j'aurais fait presque pareil! lol!

Pour le I/2: j'aurais parlé de la question des frontières chez les mouvements européistes: frontières de l'Europe chez Coudenhove (qui il inclue, qui il rejette), frontière tarifaires, idéologiques (URSS, USA) et... ce que tu as fait, mais je l'aurais présenté autrement!
I/3: frontières sources de conflits, frontière de l'Europe nazie, question des frontières dans les mouvements de résistance...

II/1 nouvelles frontières d'une Europe divisée (comme toi en fait)
II/2 Perte progressive de l'importance des frontières tarifaires (CECA, CEE)
II/3 Mais persistance des frontières politiques

III/1 Frontières de la CEE s'élargissent (comme toi)
III/2 Les réticences (je sais pas quoi mettre, mais il doit bien y avoir quelquechose à dire ici!!!)
III/3 Création de l'UE, la fin des frontières intra-européennes?

Voilà en gros, ce que j'aurais fait! Sachant que je suis en plein dans la médiévale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jcvd



Masculin
Age : 32
Date d'inscription :
10/10/2008
Nombre de messages : 235
Localisation : groffliers
Spécialité Capésienne : histoire
Loisirs :


MessageSujet: Re: Frontières de l'europe, frontières en europe   Lun 16 Fév 2009 - 22:53

ok merci, moi je suis en train de finir de revoir l'ancienne et demain je passe sur la russie Wink !
sinon quelqu'un connaîtrait-il un site où on pourrait trouver des cartes de géo thématiques comme ceux qu'on trouve dans les manuels ? Ca serait sympa parce que j'aimerais bien m'entraîner à en faire mais en l'absence des bouquins ( que des vieux à la BU ) et de correcteur je vais avoir du mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: Frontières de l'europe, frontières en europe   Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas
Frontières de l'europe, frontières en europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAPES histoire géographie 2009-2010 :: 

Archives des séries

 :: 

Archives session 2009

 :: 

Contemporaine (Penser et construire l'Europe)

 :: 

Questions Contemporaine (Penser et construire l'Europe)

-
Google

|
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit